Le LGBTisme pour les petits

Venez parler de vos chiards, vos moufflets, vos pisseuses, vos morveux, vos gnomes bref, vos très chers enfants :)
Avatar de l’utilisateur
KirbyX
Super Mario Maker
Messages : 14921
Inscription : 05 déc. 2002 13:47
Localisation : Green Greens

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par KirbyX »

Je trouvais déjà les ~5% de Cyrare élevés alors 15% m'ont poussé à la vérification.
En France, un sondage IFOP repris sur Wikipédia indique 3,2% de la population interrogée qui se déclare homosexuelle.
D'après une étude plus sérieuse réalisée par l'OCDE, en France ne serait recensé que 1,8% de personnes se déclarant "lesbienne, gay, ou bisexuelle". Même en incluant les bi, on est très loin des 15% ni même des 1 enfant sur 10 !

Avatar de l’utilisateur
Mortal
Satoru Iwata
Messages : 16949
Inscription : 15 avr. 2002 10:17
Localisation : Monde 4, Galaxie 2, Planete 1
Contact :

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Mortal »

Pour simplifier, on pourrait partir du principe (un peu arbitraire) que c’est un enfant par classe (ça fait à peu près 1 sur 25 soit 4%).

Avatar de l’utilisateur
Cyrare
Satoru Iwata
Messages : 25489
Inscription : 15 avr. 2002 13:04
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Cyrare »

Concernant les trans, j'avoue que j'ai du mal à comprendre perso. Je me sens pas homme, je sais que j'en suis un parce que ça se voit, mais le terme d'homme ou femme n'est qu'un mot et rien ne me défini homme autre que ma biologie, et dans ma tête, mon caractère m'est propre et me semble indépendant de mon genre. J'ai donc assez de mal à comprendre le mal-être des transgenres.
Ma mère m'a déjà dit que quand j'étais petit je lui avais dit que j'aurais voulu être une fille parce qu'elles sont plus gentilles. Bon, c'était les années 80, on s'embarrassait pas de ces questions.
KirbyX a écrit :
13 août 2019 00:55
Je trouvais déjà les ~5% de Cyrare élevés
Je t'avoue que moi aussi alors que de toute ma vie, j'ai du rencontrer IRL genre 4 homosexuels déclarés. Et je compte les gens que j'ai vu juste une fois.
Aya a écrit :
12 août 2019 19:18
Parler de finir seul à ses gosses c'est un peu prématuré peut-être, à quel âge seront-ils confrontés à cette situation ? :oscar: Alors que l'orientation sexuelle ça va leur tomber dessus très tôt, dès l'adolescence voire même plus tôt.
La solitude, ça commence très tôt aussi, quand tous tes amis sont en couple et que toi non, au collège par exemple.

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

Mortal a écrit :
13 août 2019 08:22
Pour simplifier, on pourrait partir du principe (un peu arbitraire) que c’est un enfant par classe (ça fait à peu près 1 sur 25 soit 4%).
Est-ce qu'avec l'augmentation du nombre d'enfant par classe on diminue le pourcentage d'homosexuels dans la société :prof: ?

Avatar de l’utilisateur
Mortal
Satoru Iwata
Messages : 16949
Inscription : 15 avr. 2002 10:17
Localisation : Monde 4, Galaxie 2, Planete 1
Contact :

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Mortal »

Probablement pas. C’était simplement pour remettre les choses en perspective. C’est le genre de vision qui aide pour comprendre certains chiffres.

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

non mais c'était une connerie, évidemment que non :oscar:

Avatar de l’utilisateur
Aya
Super Mario World
Messages : 1938
Inscription : 24 oct. 2006 13:53

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Aya »

KirbyX a écrit :
13 août 2019 00:55
Je trouvais déjà les ~5% de Cyrare élevés alors 15% m'ont poussé à la vérification.
En France, un sondage IFOP repris sur Wikipédia indique 3,2% de la population interrogée qui se déclare homosexuelle.
L'extrait de Wiki sur l'enquête IFOP de 2019 :
L'IFOP, dans une enquête nationale sur la perception de l'homosexualité et des personnes LGBT dans la société, estime à 3,2 % le nombre de personnes s'identifiant comme homosexuelles, 4,8 % comme bisexuelles assumées (0,9 % non assumées), 82,7 % comme hétérosexuelles exclusives, 5,6 % comme hétérosexuelles attirées par des personnes du même sexe et 2,8 % ne définissant pas leur orientation mais attirées par le sexe opposé
3,2 % d'homo + 4,8 % de bi + 0.9 % qui n'assument pas + 5.6 % d'hétéro qui se disent attirés par des gens du même sexe, ça donne 14.5 % de gens non hétéros exclusifs, qui ont donc dû se poser un tas de questions durant leur enfance. Et perso ce chiffre ne me surprend absolument pas, j'ai un tas de connaissances qui sont concernés dont plusieurs qui me l'ont "avoué" que récemment.
Cyrare a écrit :
13 août 2019 10:25
Concernant les trans, j'avoue que j'ai du mal à comprendre perso. Je me sens pas homme, je sais que j'en suis un parce que ça se voit, mais le terme d'homme ou femme n'est qu'un mot et rien ne me défini homme autre que ma biologie, et dans ma tête, mon caractère m'est propre et me semble indépendant de mon genre. J'ai donc assez de mal à comprendre le mal-être des transgenres.
J'ai presque exactement le même problème de compréhension, sauf que je fais la différence entre "se sentir homme" et "se sentir masculin". Perso je suis une femme, car génétiquement c'est évident, et je me sens comme tel. Je le sais parce que j'ajoute des "ée" quand j'écris, et quand j'entends mon chef parler des "hommes" quand il cite son équipe, ça m'interpelle, ce qui signifie que je me sais appartenir à la case "femme". Mais par contre je suis bien incapable de définir les mots "féminins" et "masculins", je ne me sens ni féminine ni masculine, je ne sais pas ce que ça veut dire.

Du coup j'ai également du mal à comprendre les trans parce qu'un homme qui veut porter des jupes par exemple, ne devrait pas avoir besoin de changer de sexe pour le faire, de même qu'un homme qui se dit plus "doux" ou plus "sensible", bref je vois pas ce que la case "femme" peut apporter de plus à un homme, si ce n'est les seins et les ovaires mais ça quoi qu'il fasse il ne pourra jamais les reproduire à 100%.

Et moi aussi à 6-7 ans je voulais être un homme parce qu'en cours de sport les filles devaient se taper la gym de merde pendant que les gars s'éclataient au foot. Et aussi parce qu'on me répétait tout le temps que j'étais un garçon manqué donc à force j'en avais marre, je me disais que si j'étais un mec on arrêterait de me faire chier avec ça. Donc en fait je voulais pas être un mec, je voulais juste faire ce que je voulais :(

Avatar de l’utilisateur
KirbyX
Super Mario Maker
Messages : 14921
Inscription : 05 déc. 2002 13:47
Localisation : Green Greens

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par KirbyX »

Les ~5% que tu reprenais de Cyrare concernait à la base un chiffre uniquement pour les homosexuels alors que le tiens concerne une population plus élargie, je voulais juste apporter la correction pour être plus précis et savoir de quoi on parle :wink:

De toute façon, en terme de fiabilité de source, il vaut mieux se baser sur le rapport OCDE que sur un sondage IFOP. Les chiffres, ça fait très objectif vu comme ça, mais c'est ce qu'il y a de plus facile à manipuler.
Je le sais, ça fait partie de mon métier :prof:

Pour moi, la distinction entre "homme" et "femme" est purement biologique et définit l'utilisation de ces termes. Je comprends que par simplification linguistique, flemme et dominance masculine depuis des siècles, on ait fait l'usage de déterminer un genre qui englobe les deux. Mais je comprends aussi que ça fasse chier les femmes. Perso j'essaie de parler plutôt de "l'humanité" pour le sens large, et des "hommes et femmes" pour le sens restreint.
Après je ne vois pas trop la difficulté à discerner la masculinité de la féminité. Même en mettant de côté toutes les idées reçus et la pression sociale sur "ce que devrait être une femme" et "ce que devrait être un homme", on peut considérer comme masculin toutes les habitudes, activités, gestuelles et actions, qui soulignent ou mettent en valeur les attributs biologiques d'un homme, et idem avec le féminin pour les femmes. Tout le reste est soit neutre soit influencé par la société et notre culture. Et ainsi trouver une part de féminité et de masculinité chez tous les individus, hommes et femmes.
Dernière modification par KirbyX le 13 août 2019 15:55, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

Aya a écrit :
13 août 2019 15:08
Du coup j'ai également du mal à comprendre les trans parce qu'un homme qui veut porter des jupes par exemple, ne devrait pas avoir besoin de changer de sexe pour le faire
Exactement, il lui suffit juste d'aller vivre en Ecosse :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Kaiser Panda
Yoshi's Island
Messages : 2592
Inscription : 07 juil. 2010 23:55

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kaiser Panda »

Cyrare a écrit :
13 août 2019 10:25
Concernant les trans, j'avoue que j'ai du mal à comprendre perso. Je me sens pas homme, je sais que j'en suis un parce que ça se voit, mais le terme d'homme ou femme n'est qu'un mot et rien ne me défini homme autre que ma biologie, et dans ma tête, mon caractère m'est propre et me semble indépendant de mon genre. J'ai donc assez de mal à comprendre le mal-être des transgenres.
Aya a écrit :
13 août 2019 15:08
Mais par contre je suis bien incapable de définir les mots "féminins" et "masculins", je ne me sens ni féminine ni masculine, je ne sais pas ce que ça veut dire.

Du coup j'ai également du mal à comprendre les trans
Vous formulez au mot près ce que je pense de la situation.

Au delà de nos corps, qu'est ce qui définit un mec d'une fille, et pourquoi cloisonner autant la société autour de ça ? On est nous, quoi.
Mentalement on se vaut tous, si on pouvait se désincarner en esprits purs, bien malin celui qui pourra distinguer les ex-garçons des ex-filles (d'autant plus les ex-LGBT ^^°).

Le débat est sur la table depuis un beau paquet d'années maintenant, et je n'ai toujours pas entendu un seul argument de trans qui m'ait fait comprendre ce besoin, parfois viscéral. J'en ai lu des interviews de personnes concernées pourtant, mais non. Qu'attendent ces gens de leur transformation, au juste ?

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

J'en ai un juste derrière moi au boulot, tu veux que je lui demande :lol: ?

Avatar de l’utilisateur
Aya
Super Mario World
Messages : 1938
Inscription : 24 oct. 2006 13:53

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Aya »

KirbyX a écrit :
13 août 2019 15:37
Les ~5% que tu reprenais de Cyrare concernait à la base un chiffre uniquement pour les homosexuels alors que le tiens concerne une population plus élargie, je voulais juste apporter la correction pour être plus précis et savoir de quoi on parle :wink:

De toute façon, en terme de fiabilité de source, il vaut mieux se baser sur le rapport OCDE que sur un sondage IFOP. Les chiffres, ça fait très objectif vu comme ça, mais c'est ce qu'il y a de plus facile à manipuler.
Je le sais, ça fait partie de mon métier :prof:
1.8% ça me semble vraiment peu, mais je ne trouve pas de biais dans le rapport OCDE, à part qu'il ne tient pas compte des trans mais ça ne devrait pas fondamentalement changer les chiffres. Et le rapport souligne bien qu'aucune enquête n'a été réalisée sur le sujet et qu'il s'appuie exclusivement sur d'autres enquêtes indirectement liées. Le genre d'enquête qu'on reçoit après avoir acheté un lave-linge et qui nous demande à la fin si on est marié ? :lol:

Enfin si ce sont des enquêtes non anonymisées, il est évident que pleins de gens ont dû mentir.

Ou bien c'est moi qui vit dans un environnement très gay-friendly donc biaisé, c'est possible :oscar:

Avatar de l’utilisateur
Kaiser Panda
Yoshi's Island
Messages : 2592
Inscription : 07 juil. 2010 23:55

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kaiser Panda »

Kenshin83 a écrit :
13 août 2019 16:05
J'en ai un juste derrière moi au boulot, tu veux que je lui demande :lol: ?
Ha ha !
Tu es donc tombé sur le fameux 1% improbable. :)

Mais carrément ! Si en parler ne le gêne pas, ça promet d'être intéressant.

Spoiler:
Dans le respect et sans troll aucun, bien entendu. :wink:

Avatar de l’utilisateur
KirbyX
Super Mario Maker
Messages : 14921
Inscription : 05 déc. 2002 13:47
Localisation : Green Greens

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par KirbyX »

J'ai croisé des L, G et B dans mon entourage, et certains sont de proches amis, mais jamais de T. On mettra de côté les trans qui "oeuvraient" dans ma rue à Montpellier, holaf se souvient certainement de ceux qui nous montraient leur cul au passage :oscar:
Pourtant je ne vis pas vraiment dans un cercle gay friendly. C'est sûr que c'est compliqué à chiffrer...

Kenshin83 a écrit :
13 août 2019 16:05
J'en ai un juste derrière moi au boulot, tu veux que je lui demande :lol: ?
Il pensera que tu es intéressé :vice:

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

Alors en fait, il assume totalement, il est même assez pénible (c'est une femme devenue un homme, mais pas encore à 100%) à se toucher la poitrine, à demander à un collègue de lui toucher le visage parce qu'il "pique", et plein d'autres trucs,...

Mais autant si je lui pose la question il pourrait se sentir agressé (c'est un caractériel), donc désolé mais je vais m'abstenir :( :(

le pire là-dedans c'est que je comprends absolument pas son orientation sexuelle, justement des fois il me fait des remarques flatteuses (mais un peu déplacées car parfois tactiles) sur mon physique, et d'autre fois je l'entends parler de rencard avec des nanas...

Avatar de l’utilisateur
KirbyX
Super Mario Maker
Messages : 14921
Inscription : 05 déc. 2002 13:47
Localisation : Green Greens

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par KirbyX »

Il se touche la poitrine ? Mais... y a plus rien !
Non ? :oscar:

Avatar de l’utilisateur
Kaiser Panda
Yoshi's Island
Messages : 2592
Inscription : 07 juil. 2010 23:55

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kaiser Panda »

Kenshin83 a écrit :
13 août 2019 16:31
le pire là-dedans c'est que je comprends absolument pas son orientation sexuelle, justement des fois il me fait des remarques flatteuses (mais un peu déplacées car parfois tactiles) sur mon physique, et d'autre fois je l'entends parler de rencard avec des nanas...
Ben... il est sûrement bi, et puis c'est tout. ^^

Je pense que ressenti de son propre soi et orientation sexuelle sont deux choses différentes, non ?

Merci pour le témoignage en tout cas !

Spoiler:
(Même s'il ne répond pas à la question mais bon. XD)
KirbyX a écrit :
13 août 2019 16:36
Il se touche la poitrine ? Mais... y a plus rien !
Non ? :oscar:
Ben il veut être sûr qu'il n'y a plus rien, sans doute.

Avatar de l’utilisateur
Aya
Super Mario World
Messages : 1938
Inscription : 24 oct. 2006 13:53

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Aya »

KirbyX a écrit :
13 août 2019 15:37
Après je ne vois pas trop la difficulté à discerner la masculinité de la féminité. Même en mettant de côté toutes les idées reçus et la pression sociale sur "ce que devrait être une femme" et "ce que devrait être un homme", on peut considérer comme masculin toutes les habitudes, activités, gestuelles et actions, qui soulignent ou mettent en valeur les attributs biologiques d'un homme, et idem avec le féminin pour les femmes.
Le souci avec cet argumentaire c'est qu'au bout d'un moment les exemples concrets arrivent et là c'est le drame :lol:

Chez plein de gens les 2 notions se mélangent tellement que ça ne veut plus rien dire, du coup ils ne servent plus à rien, et en plus selon la culture ou l'époque ils changent de contenu sans cesse. Autant les virer épicétout :x

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

KirbyX a écrit :
13 août 2019 16:36
Il se touche la poitrine ? Mais... y a plus rien !
Non ? :oscar:
Oui oui, mais ça doit faire drôle, du coup je sais pas ce qu'il se passe dans sa tête, mais il aime bien se toucher sa poitrine plate.
Je suppose que quand il aura une bite il se tripotera la bite ou nous demandera de la toucher :oscar:
Kaiser Panda a écrit :
13 août 2019 16:36
Kenshin83 a écrit :
13 août 2019 16:31
le pire là-dedans c'est que je comprends absolument pas son orientation sexuelle, justement des fois il me fait des remarques flatteuses (mais un peu déplacées car parfois tactiles) sur mon physique, et d'autre fois je l'entends parler de rencard avec des nanas...
Ben... il est sûrement bi, et puis c'est tout. ^^

Je pense que ressenti de son propre soi et orientation sexuelle sont deux choses différentes, non ?
Mouais mais quitte à coucher avec les 2 genres, je comprends pas vraiment pourquoi changer le sien :oscar:

Avatar de l’utilisateur
Kaiser Panda
Yoshi's Island
Messages : 2592
Inscription : 07 juil. 2010 23:55

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kaiser Panda »

Kenshin83 a écrit :
13 août 2019 16:55
Mouais mais quitte à coucher avec les 2 genres, je comprends pas vraiment pourquoi changer le sien :oscar:
Et on en revient toujours à la question initiale. C'est sans fin. :fear:

Avatar de l’utilisateur
Kenshin83
Super Mario Sunshine
Messages : 5821
Inscription : 10 juin 2005 22:04
Localisation : Toulouse

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kenshin83 »

Faut que je l'invite sur le dojo :prof:

Avatar de l’utilisateur
KirbyX
Super Mario Maker
Messages : 14921
Inscription : 05 déc. 2002 13:47
Localisation : Green Greens

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par KirbyX »

Aya a écrit :
13 août 2019 16:39
KirbyX a écrit :
13 août 2019 15:37
Après je ne vois pas trop la difficulté à discerner la masculinité de la féminité. Même en mettant de côté toutes les idées reçus et la pression sociale sur "ce que devrait être une femme" et "ce que devrait être un homme", on peut considérer comme masculin toutes les habitudes, activités, gestuelles et actions, qui soulignent ou mettent en valeur les attributs biologiques d'un homme, et idem avec le féminin pour les femmes.
Le souci avec cet argumentaire c'est qu'au bout d'un moment les exemples concrets arrivent et là c'est le drame :lol:

Chez plein de gens les 2 notions se mélangent tellement que ça ne veut plus rien dire, du coup ils ne servent plus à rien, et en plus selon la culture ou l'époque ils changent de contenu sans cesse. Autant les virer épicétout :x
Les contre exemples ne joueront que sur la frontière pour déterminer la limite de cette définition mais à mon sens la distinction est clairement nette et propre. Elle englobe des hommes très effeminés jusqu'à des femmes très masculines, et tout ce qu'il y a entre.

Comme le dit Kaiser, quand nous pourrons télécharger nos consciences sur des supports virtuels la distinction par genre sera quasiment impossible. Mais nous avons encore besoin d'un support biologique pour penser, et notre espèce est genrée. Peu importe le sujet mais pourquoi ce qui est rugueux, dur, abrasif, pointu, volumineux, anguleux, puissant, nous parait masculin ? Et inversement, ce qui est galbé, fragile, doux, courbé, petit, rond, nous parait féminin ?
Ce sont des exemples mais je vois là la distinction primitive entre "ce qui est masculin" et "ce qui est féminin", car cette perception se base sur nos différences physiques élémentaires qui se retrouve d'ailleurs chez la quasi-totalité des mamifères (à quelques exceptions près).
Je ne crois pas que féminin et masculin soient uniquement culturel et sociétal.

Avatar de l’utilisateur
Kaiser Panda
Yoshi's Island
Messages : 2592
Inscription : 07 juil. 2010 23:55

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Kaiser Panda »

Mais tu ne parles que de physique, et nous on pose la question au niveau mental/cognitif/sociétal, justement.

La preuve en est (et je tente là un subtil retour au sujet "enfantin" du topic) que si on observe des enfants pas encore différenciés, ils en ont souvent rien à foutre des différences de sexes (pour peu qu'on ne leur ai pas encore bourré le mou avec le-rose-c'est-pour-les-filles-et-le-bleu-pour-les-garçons).

Avatar de l’utilisateur
Aya
Super Mario World
Messages : 1938
Inscription : 24 oct. 2006 13:53

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Aya »

KirbyX a écrit :
13 août 2019 17:25
Comme le dit Kaiser, quand nous pourrons télécharger nos consciences sur des supports virtuels la distinction par genre sera quasiment impossible. Mais nous avons encore besoin d'un support biologique pour penser, et notre espèce est genrée. Peu importe le sujet mais pourquoi ce qui est rugueux, dur, abrasif, pointu, volumineux, anguleux, puissant, nous parait masculin ? Et inversement, ce qui est galbé, fragile, doux, courbé, petit, rond, nous parait féminin ?
Ce sont des exemples mais je vois là la distinction primitive entre "ce qui est masculin" et "ce qui est féminin", car cette perception se base sur nos différences physiques élémentaires qui se retrouve d'ailleurs chez la quasi-totalité des mamifères (à quelques exceptions près).
Je ne crois pas que féminin et masculin soient uniquement culturel et sociétal.
Mais donc toi personnellement tu te sens masculin car tu te sens rugueux, dur, abrasif, pointu, volumineux, anguleux et puissant ? :oscar: Et les femmes devraient se sentir, en gros, faible, douce et fragile ? :lol:

C'est chaud quand même de faire des analogies entre ces mots et un genre donc un ensemble d'êtres humains, je veux bien traiter de rugueuse une table mais de là à dire que c'est un trait masculin 8O

Et bien sûr que ces concepts changent suivant les cultures et les époques, ce que tu crois être primitif ne l'est pas du tout, il fut un temps où le maquillage et la parfumerie était masculin, où la violence était socialement très mal vu chez les hommes (t'as jamais vu de vieux tableaux de "gentilhommes" très maniérés ? C'était ça l’idéal masculin à l'époque), et chez les Grecs la sodomie entre mecs était considérée comme essentielle à la virilité. Aujourd'hui en occident c'est un peu tout l'inverse :oscar:

Avatar de l’utilisateur
Tardigrade
Yoshi's Island
Messages : 2932
Inscription : 25 janv. 2017 15:34
Contact :

Re: Le LGBTisme pour les petits

Message par Tardigrade »

Et si vous vous demandez pourquoi les statues antiques d'hommes nus ont un petit kiki, c'est parce qu'à l'époque, c'était la classe 8). Un gros machin étant considéré comme ridicule et honteux.


Répondre